La police judiciaire fédérale avait ouvert une enquête au sujet de Jean-Louis Denis, dit "Le Soumis", au mois d'avril dernier, à la suite de la disparition de deux mineurs d'âge inscrits dans la même école à Schaerbeek. Les deux garçons fréquentaient l'association "le Resto du Tawhid", fondée par Jean-Louis Denis et destinée à distribuer de la nourriture aux plus démunis. L'enquête a révélé que l'homme, un ancien membre de Sharia4Belgium, jouait un rôle prépondérant dans le recrutement de jeunes, y compris mineurs, qu'il encourageait à partir en Syrie afin d'y mener le jihad armé. Des proches de Jean-Louis Denis seraient également impliqués dans l'aspect logistique des départs vers la Syrie. La section anti-terrorisme de la police judiciaire fédérale a arrêté cinq personnes et mené sept perquisitions lundi matin dans plusieurs communes de l'arrondissement de Bruxelles ainsi qu'à Londerzeel (Brabant flamand). Des documents, des GSM et du matériel informatique ont été saisis lors des perquisitions. (Belga)

La police judiciaire fédérale avait ouvert une enquête au sujet de Jean-Louis Denis, dit "Le Soumis", au mois d'avril dernier, à la suite de la disparition de deux mineurs d'âge inscrits dans la même école à Schaerbeek. Les deux garçons fréquentaient l'association "le Resto du Tawhid", fondée par Jean-Louis Denis et destinée à distribuer de la nourriture aux plus démunis. L'enquête a révélé que l'homme, un ancien membre de Sharia4Belgium, jouait un rôle prépondérant dans le recrutement de jeunes, y compris mineurs, qu'il encourageait à partir en Syrie afin d'y mener le jihad armé. Des proches de Jean-Louis Denis seraient également impliqués dans l'aspect logistique des départs vers la Syrie. La section anti-terrorisme de la police judiciaire fédérale a arrêté cinq personnes et mené sept perquisitions lundi matin dans plusieurs communes de l'arrondissement de Bruxelles ainsi qu'à Londerzeel (Brabant flamand). Des documents, des GSM et du matériel informatique ont été saisis lors des perquisitions. (Belga)