La Commission pour la réforme constitutionnelle devra plancher sur des propositions acceptables par toutes les composantes de la coalition gouvernementale qui réunit le centre gauche et le centre droit. Lors de sa prise de fonction en avril, Enrico Letta avait indiqué que ses priorités étaient la réforme constitutionnelle et une modification du système électoral en même temps que la lutte contre le chômage et la relance économique. Les universitaires devraient proposer plusieurs pistes de réflexion, telles que la réduction du nombre de parlementaires, une limitation de l'appareil politique disproportionné et une refonte de la procédure électorale. En théorie, ces propositions devraient avoir le soutien de tous les partis politiques traditionnels. Mais ils ne sont jamais parvenus à s'entendre sur les modalités par le passé. Les points les plus épineux concernent le renforcement des pouvoirs du chef du gouvernement et l'élection au suffrage universel direct du chef de l'Etat, deux dispositions qui n'ont pas le soutien de la gauche. (Belga)

La Commission pour la réforme constitutionnelle devra plancher sur des propositions acceptables par toutes les composantes de la coalition gouvernementale qui réunit le centre gauche et le centre droit. Lors de sa prise de fonction en avril, Enrico Letta avait indiqué que ses priorités étaient la réforme constitutionnelle et une modification du système électoral en même temps que la lutte contre le chômage et la relance économique. Les universitaires devraient proposer plusieurs pistes de réflexion, telles que la réduction du nombre de parlementaires, une limitation de l'appareil politique disproportionné et une refonte de la procédure électorale. En théorie, ces propositions devraient avoir le soutien de tous les partis politiques traditionnels. Mais ils ne sont jamais parvenus à s'entendre sur les modalités par le passé. Les points les plus épineux concernent le renforcement des pouvoirs du chef du gouvernement et l'élection au suffrage universel direct du chef de l'Etat, deux dispositions qui n'ont pas le soutien de la gauche. (Belga)