"Le processus politique doit se dérouler de façon directe entre nous et les Palestiniens", a répondu Mme Livni à la radio publique à une question sur le rôle que pourrait jouer la Turquie dans la relance des négociations gelées depuis septembre 2010. "Les dirigeants de la région sont importants. Tout dirigeant palestinien qui souhaite négocier doit bien entendu obtenir le soutien des pays de la région, mais pour le moment nous sommes totalement impliqués dans les efforts en vue de la reprise des négociations directes, tandis que les Américains tentent d'aider à cette relance", a expliqué Mme Livni au moment où M. Kerry était de retour en Israël pour tenter de relancer le processus de paix. "Nous pourrons sous peu évaluer la contribution des pays de la région. L'idée est intéressante, mais cela prendra du temps", a ajouté Mme Livni, à propos des déclarations de M. Kerry à Istanbul qui a estimé que la Turquie pouvait jouer un rôle "clé" et apporter une "importante contribution" au processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Le secrétaire d'Etat américain doit avoir des discussions dimanche soir à Ramallah, en Cisjordanie, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et mardi à Jérusalem avec le Premier ministre israélien Netanyahu. (MUA)

"Le processus politique doit se dérouler de façon directe entre nous et les Palestiniens", a répondu Mme Livni à la radio publique à une question sur le rôle que pourrait jouer la Turquie dans la relance des négociations gelées depuis septembre 2010. "Les dirigeants de la région sont importants. Tout dirigeant palestinien qui souhaite négocier doit bien entendu obtenir le soutien des pays de la région, mais pour le moment nous sommes totalement impliqués dans les efforts en vue de la reprise des négociations directes, tandis que les Américains tentent d'aider à cette relance", a expliqué Mme Livni au moment où M. Kerry était de retour en Israël pour tenter de relancer le processus de paix. "Nous pourrons sous peu évaluer la contribution des pays de la région. L'idée est intéressante, mais cela prendra du temps", a ajouté Mme Livni, à propos des déclarations de M. Kerry à Istanbul qui a estimé que la Turquie pouvait jouer un rôle "clé" et apporter une "importante contribution" au processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Le secrétaire d'Etat américain doit avoir des discussions dimanche soir à Ramallah, en Cisjordanie, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et mardi à Jérusalem avec le Premier ministre israélien Netanyahu. (MUA)