Des tirs de la défense anti-aérienne ont été entendus en réponse à ce que des témoins ont décrit comme des frappes de la coalition contre une base à Al-Istiqbal, à l'entrée ouest de Sanaa.

Des témoins ont également dit que des frappes avaient visé la base militaire d'Al-Samaa, au nord de Sanaa, qui est utilisée par des unités de l'armée qui prendraient leurs ordres de leur ancien commandant, Ahmed Ali Saleh.

Ce commandant est le fils d'Ali Abdallah Saleh, l'ex-président poussé en 2012 au départ après 33 ans de pouvoir, et qui est aujourd'hui accusé de s'être allié avec les rebelles chiites, s'appuyant sur des troupes qui lui sont restées fidèles.

Des tirs de la défense anti-aérienne ont été entendus en réponse à ce que des témoins ont décrit comme des frappes de la coalition contre une base à Al-Istiqbal, à l'entrée ouest de Sanaa. Des témoins ont également dit que des frappes avaient visé la base militaire d'Al-Samaa, au nord de Sanaa, qui est utilisée par des unités de l'armée qui prendraient leurs ordres de leur ancien commandant, Ahmed Ali Saleh. Ce commandant est le fils d'Ali Abdallah Saleh, l'ex-président poussé en 2012 au départ après 33 ans de pouvoir, et qui est aujourd'hui accusé de s'être allié avec les rebelles chiites, s'appuyant sur des troupes qui lui sont restées fidèles.