Ce bilan a été donné alors que les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, opposent une farouche résistance dans certains quartiers à la progression des forces progouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite, a admis une source militaire loyaliste.

Une source de la coalition antirebelles dirigée par Ryad a indiqué que les Houthis avaient repoussé une offensive des forces progouvernementales en direction du port.

La coalition a par ailleurs visé les rebelles avec de multiples frappes aériennes, selon des sources militaires loyalistes.

Dans la nuit, des corps carbonisés ont été amenés à l'hôpital militaire Al-Alfi, contrôlé par les rebelles depuis 2014, ont indiqué des sources dans l'établissement.

Hodeida, grande ville de la côte occidentale du Yémen sur la mer Rouge, revêt une importance stratégique car c'est le point d'entrée de plus des trois-quarts des importations et de l'aide humanitaire internationale dans le pays en guere.

L'offensive des forces progouvernementales sur Hodeida avait été lancée en juin, mais elle s'est nettement intensifiée depuis le 1er novembre avec un bilan d'au moins 592 morts jusqu'ici (460 rebelles, 125 loyalistes et 7 civils), selon des sources militaires et des médecins.

Ce bilan a été donné alors que les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, opposent une farouche résistance dans certains quartiers à la progression des forces progouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite, a admis une source militaire loyaliste.Une source de la coalition antirebelles dirigée par Ryad a indiqué que les Houthis avaient repoussé une offensive des forces progouvernementales en direction du port.La coalition a par ailleurs visé les rebelles avec de multiples frappes aériennes, selon des sources militaires loyalistes.Dans la nuit, des corps carbonisés ont été amenés à l'hôpital militaire Al-Alfi, contrôlé par les rebelles depuis 2014, ont indiqué des sources dans l'établissement.Hodeida, grande ville de la côte occidentale du Yémen sur la mer Rouge, revêt une importance stratégique car c'est le point d'entrée de plus des trois-quarts des importations et de l'aide humanitaire internationale dans le pays en guere.L'offensive des forces progouvernementales sur Hodeida avait été lancée en juin, mais elle s'est nettement intensifiée depuis le 1er novembre avec un bilan d'au moins 592 morts jusqu'ici (460 rebelles, 125 loyalistes et 7 civils), selon des sources militaires et des médecins.