Le Blitzkrieg de Donald Trump présente l'avantage d'obliger le reste du monde à réfléchir. L'Europe aussi doit déterminer sa position au sujet de la tempête qui nous vient du côté de l'Atlantique. Les grands mots ne suffiront pas. S'il ne se passe rien, il est fort probable que la coopération européenne péniblement édifiée et qui fête son soixantième anniversaire à Rome, le mois prochain, s'effrite. D'après ce qu'on dit, Washington s'empresse déjà de sonder les membres individuels...