"Nous avons de nombreuses options militaires et le président voulait être informé sur chacune d'entre elles", a déclaré le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis lors d'une très brève allocution depuis la Maison Blanche à l'issue d'une réunion avec Donald Trump.

"Nous avons clairement indiqué que nous avions la capacité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon", a-t-il ajouté, évoquant un engagement "sans failles" envers ces pays.

"Toute menace visant les Etats-Unis ou ses territoires, y compris Guam, ou ses alliés, fera l'objet d'une réponse militaire massive", a-t-il mis en garde, le général Joe Dunford, chef d'état-major inter-armées des Etats-Unis, debout à ses côtés.

M. Mattis a précisé que les Etat-Unis ne cherchaient en aucune manière "l'anéantissement total" de la Corée du Nord. Mais il a appelé son leader Kim Jong-Un à entendre le message du Conseil de sécurité de l'ONU, dont "tous les membres sont tombés d'accord, à l'unanimité, sur la menace que représente la Corée du Nord".

Le Conseil de sécurité a prévu de se réunir en urgence lundi à 10H00 (14h00 GMT).

AFP

"Nous avons de nombreuses options militaires et le président voulait être informé sur chacune d'entre elles", a déclaré le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis lors d'une très brève allocution depuis la Maison Blanche à l'issue d'une réunion avec Donald Trump."Nous avons clairement indiqué que nous avions la capacité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon", a-t-il ajouté, évoquant un engagement "sans failles" envers ces pays."Toute menace visant les Etats-Unis ou ses territoires, y compris Guam, ou ses alliés, fera l'objet d'une réponse militaire massive", a-t-il mis en garde, le général Joe Dunford, chef d'état-major inter-armées des Etats-Unis, debout à ses côtés.M. Mattis a précisé que les Etat-Unis ne cherchaient en aucune manière "l'anéantissement total" de la Corée du Nord. Mais il a appelé son leader Kim Jong-Un à entendre le message du Conseil de sécurité de l'ONU, dont "tous les membres sont tombés d'accord, à l'unanimité, sur la menace que représente la Corée du Nord".Le Conseil de sécurité a prévu de se réunir en urgence lundi à 10H00 (14h00 GMT).AFP