Il avait été condamné à mort par deux fois pour le meurtre en 1975 d'un gérant de supermarché à Tulsa, qu'il était accusé d'avoir abattu de sept balles lors d'un braquage à main armée. Une vendeuse avait été blessée par les tirs.

Il avait été placé dans le couloir de la mort avant d'en être retiré en 1976 quand la loi sur la peine capitale en Oklahoma avait été déclarée inconstitutionnelle.

Sa peine avait été commuée en réclusion criminelle à perpétuité mais le condamné avait fait appel. Un nouveau procès en 1996 avait confirmé la peine de mort, selon un document judiciaire.

C'est la troisième exécution en Oklahoma depuis le début de l'année, un Etat qui a exécuté 99 détenus depuis le rétablissement de la peine capitale en 1976.

Il s'agit du 17e détenu exécuté cette année aux Etats-Unis, le deuxième en cinq jours. Un Noir de 29 ans, père de trois enfants qui clamait son innocence, a été exécuté jeudi soir au Texas.

Avec Belga

Il avait été condamné à mort par deux fois pour le meurtre en 1975 d'un gérant de supermarché à Tulsa, qu'il était accusé d'avoir abattu de sept balles lors d'un braquage à main armée. Une vendeuse avait été blessée par les tirs. Il avait été placé dans le couloir de la mort avant d'en être retiré en 1976 quand la loi sur la peine capitale en Oklahoma avait été déclarée inconstitutionnelle. Sa peine avait été commuée en réclusion criminelle à perpétuité mais le condamné avait fait appel. Un nouveau procès en 1996 avait confirmé la peine de mort, selon un document judiciaire. C'est la troisième exécution en Oklahoma depuis le début de l'année, un Etat qui a exécuté 99 détenus depuis le rétablissement de la peine capitale en 1976. Il s'agit du 17e détenu exécuté cette année aux Etats-Unis, le deuxième en cinq jours. Un Noir de 29 ans, père de trois enfants qui clamait son innocence, a été exécuté jeudi soir au Texas. Avec Belga