"Ce ne sera pas mieux que prévu", prévient Rob Riemen, essayiste et directeur-fondateur du célèbre institut Nexus à Tilbourg, au sujet du président élu Trump. "Il est loufoque et bizarre de penser qu'un homme de 70 ans qui affiche de tels antécédents devienne soudain raisonnable et bien-pensant."

Au cours d'une conférence donnée en 2014, le stratège politique de Donald Trump, Steve Bannon, expliquait sa vision du monde. Il esquissait un monde en crise, en guerre, que seuls le nationalisme, le populisme, les idéaux judéo-chrétiens et le "capitalisme éclairé" pouvaient sauver.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg s'est dit mardi "certain" que Donald Trump respecterait "tous les engagements des Etats-Unis" à l'égard de l'Alliance atlantique, alors que le candidat républicain avait laissé entendre qu'il poserait des conditions à la poursuite de son financement.

Il est difficile d'exagérer la stupeur qui a frappé une partie des États-Unis après la victoire électorale de Donald Trump. Les sondages de sortie des urnes, cités par tous les plus grands médias, faisaient état d'une victoire confortable pour Hillary Clinton.

Seulement 24 heures après avoir été désigné par les urnes 45ème président des Etats-Unis, la constitution du cabinet de Trump commence à filtrer. Parmi les différents noms qui sont cités, on retrouve la controversée Sarah Palin connue pour ses bourdes et son parcours politique chaotique.

"La priorité pour Donald Trump est d'éliminer l'Etat islamique". Le point avec Fabrice Balanche, spécialiste de la Syrie au Washington Institute. L'élection de Donald Trump va-t-elle changer la donne au Proche-Orient ?

Ce mercredi matin, nous ne nous sommes pas réveillés sur la même planète que la veille. Que ça plaise, que ça déplaise, que ça horrifie, que ça choque, un vieux monde à l'agonie a rendu l'âme. Je ne suis pas tout à fait sûr de le regretter... pas plus que je ne sois convaincu d'aimer le nouveau monde qui s'annonce. Il demeure qu'on ne pourra le bâtir qu'en reconnaissant cette improbable fait : la première puissance mondiale vient de violemment congédier son élite.

Donald Trump a pris ses premiers contacts avec les candidats potentiels susceptibles de le suivre à Washington. Plusieurs médias américains diffusent des premières indications sur la composition de son cabinet.

L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, animée par des relents protectionnistes, suscite une vive inquiétude au Canada, lié depuis près de trente ans par un accord de libre-échange avec son voisin américain, qui absorbe les trois quarts de ses exportations.

Des milliers de personnes sont descendus dans les rues mercredi aux Etats-Unis afin de protester contre l'élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis. Des manifestations se sont tenues à New York, Philadelphie, Chicago, Boston, Seattle, Portland, San Francisco et Washington DC sous le slogan "Pas mon président".

Le candidat déçu à la primaire démocrate américaine Bernie Sanders, qui avait galvanisé des foules de jeunes en appelant à une "révolution politique", a affirmé mercredi être prêt à travailler avec le nouveau président élu Donald Trump s'il compte vraiment "améliorer la vie des familles de travailleurs".

Parce que nous, les Européens bien polis, n'allons rien remettre en question, en fait. Nous, les journalistes gentils, n'allons pas faire notre examen de conscience. Vous allez voir. Parce que sinon, on devrait faire des choses dont personne n'a envie.

Pour Tanguy de Wilde, professeur de géopolitique, le président Trump pourrait bien tourner le dos aux promesses du candidat Trump. " Ses futurs conseillers lui diront qu'un retrait des Etats-Unis de la scène internationale serait un facteur très déstabilisant, y compris pour le pays. "

Il a anéanti ses adversaires et son nombre de sympathisants ne fait qu'augmenter, mais le racisme dur et le style agressif de Donald Trump en effraient plus d'un. "C'est ainsi que le fascisme entre en Amérique", déclare l'idéologue républicain Robert Kagan. Que représente vraiment Donald J. Trump ? Est-il secrètement fasciste ? Analyse du "trumpisme".

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.