Les partisans du prédicateur musulman Faizrachman Sattarov, à l'origine de cette secte, avaient construit en dessous de sa maison un grand système de bunker à Kazan, une ville située à environ 800 kilomètres à l'est de Moscou.

Le 1er août, un commando spécial a pris d'assaut ce lieu en raison de suspicion de terrorisme. Les enfants ont été retrouvés sales et dans un mauvais état de santé. Des orphelinats les ont recueillis. Aucune arrestation n'a été effectuée. Une enquête est cependant en cours pour maltraitance sur des enfants et, selon l'agence de presse russe Ria Novosti, le gourou de cette secte est accusé "d'avoir pris le droit dans ses propres mains".
Selon Pavel Astachov, le délégué aux droits de l'enfant du président russe, les parents doivent maintenant d'abord suivre un traitement spécial avant de pouvoir à nouveau retrouver leur enfant. Faizrachman Sattarov est un ancien mufti, à savoir un religieux musulman sunnite. Il a fondé cette secte dans les années 70.

Avec Belga

Les partisans du prédicateur musulman Faizrachman Sattarov, à l'origine de cette secte, avaient construit en dessous de sa maison un grand système de bunker à Kazan, une ville située à environ 800 kilomètres à l'est de Moscou. Le 1er août, un commando spécial a pris d'assaut ce lieu en raison de suspicion de terrorisme. Les enfants ont été retrouvés sales et dans un mauvais état de santé. Des orphelinats les ont recueillis. Aucune arrestation n'a été effectuée. Une enquête est cependant en cours pour maltraitance sur des enfants et, selon l'agence de presse russe Ria Novosti, le gourou de cette secte est accusé "d'avoir pris le droit dans ses propres mains". Selon Pavel Astachov, le délégué aux droits de l'enfant du président russe, les parents doivent maintenant d'abord suivre un traitement spécial avant de pouvoir à nouveau retrouver leur enfant. Faizrachman Sattarov est un ancien mufti, à savoir un religieux musulman sunnite. Il a fondé cette secte dans les années 70. Avec Belga