L'événement s'est déroulé comme prévu dans deux des trois localités d'Auckland. Un hélicoptère y a lâché des dizaines d'oeufs de Pâques à destination des enfants. Mais l'appareil n'a pas pu distribuer les chocolats dans une troisième localité. Les organisateurs ont donc dû improviser et cacher les oeufs à la main. Les enfants ont été rassemblés par catégorie d'âge et ont attendu le signal pour débuter la chasse aux oeufs.

Des adultes et des adolescents se sont alors mêlés à l'événement, écrasant des enfants sur leur passage. Les réactions de parents outrés étaient nombreuses sur Facebook. "Merci pour le passage aux urgences après que mon fils de 3 ans a été poussé par des adultes. Ses doigts ont été écrasés après qu'on a arraché un oeuf de ses mains", peut-on lire sur le réseau social.

L'organisateur Wilhem Schaafhausen reconnaît que l'événement a tourné à la débâcle. Il s'est dit surpris par le grand nombre de participants. Un millier de personnes ont pris part à la première édition de la chasse aux oeufs l'année dernière. Cette année, des dizaines de milliers de participants ont fait le déplacement. "Nous regrettons que des enfants aient été blessés lors de l'événement et nous sommes également très déçus par le comportement de certains adultes", a indiqué Wilhem Schaafhausen.

L'événement s'est déroulé comme prévu dans deux des trois localités d'Auckland. Un hélicoptère y a lâché des dizaines d'oeufs de Pâques à destination des enfants. Mais l'appareil n'a pas pu distribuer les chocolats dans une troisième localité. Les organisateurs ont donc dû improviser et cacher les oeufs à la main. Les enfants ont été rassemblés par catégorie d'âge et ont attendu le signal pour débuter la chasse aux oeufs. Des adultes et des adolescents se sont alors mêlés à l'événement, écrasant des enfants sur leur passage. Les réactions de parents outrés étaient nombreuses sur Facebook. "Merci pour le passage aux urgences après que mon fils de 3 ans a été poussé par des adultes. Ses doigts ont été écrasés après qu'on a arraché un oeuf de ses mains", peut-on lire sur le réseau social. L'organisateur Wilhem Schaafhausen reconnaît que l'événement a tourné à la débâcle. Il s'est dit surpris par le grand nombre de participants. Un millier de personnes ont pris part à la première édition de la chasse aux oeufs l'année dernière. Cette année, des dizaines de milliers de participants ont fait le déplacement. "Nous regrettons que des enfants aient été blessés lors de l'événement et nous sommes également très déçus par le comportement de certains adultes", a indiqué Wilhem Schaafhausen.