Il s'agit d'une "femme âgée qui était hospitalisée à Crema (près de Crémone, en Lombardie, ndlr) depuis plusieurs jours et dont les tests montraient qu'elle avait contracté le coronavirus", a expliqué lors d'une conférence de presse à Milan, l'adjoint régional à la Santé, Giulio Gallera. Il a précisé qu'elle avait été admise "en oncologie dans un état grave".

Dans une conférence de presse séparée, le chef de la Protection civile Angelo Borrelli a annoncé que l'Italie, pays le plus touché d'Europe, comptait 149 cas sans compter les trois personnes décédées, dont "110 contaminés en Lombardie (autour de Milan), 21 en Vénétie (autour de Venise), 9 en Emilie Romagne, 2 dans le Latium (Rome)", ces deux cas ayant été contractés hors d'Italie. "Cinquante-cinq personnes sont hospitalisées avec des symptômes, 25 en thérapie intensive, 19 à l'isolement et 27 en cours de contrôle", a-t-il précisé. Les décès en lien avec le nouveau coronavirus concernent tous des personnes âgées et déjà atteintes d'autres pathologies.

Le premier cas mortel en Italie était un maçon retraité de 78 ans à Vo'Euganeo, près de Padoue, en Vénétie (nord-est), qui est décédé le 21 février. Le deuxième décès a été celui d'une femme de 77 ans, trouvée morte chez elle le 22 février, à Casalpusterlengo, près de Codogno. Un test post-mortem a détecté la présence du virus.

Il s'agit d'une "femme âgée qui était hospitalisée à Crema (près de Crémone, en Lombardie, ndlr) depuis plusieurs jours et dont les tests montraient qu'elle avait contracté le coronavirus", a expliqué lors d'une conférence de presse à Milan, l'adjoint régional à la Santé, Giulio Gallera. Il a précisé qu'elle avait été admise "en oncologie dans un état grave". Dans une conférence de presse séparée, le chef de la Protection civile Angelo Borrelli a annoncé que l'Italie, pays le plus touché d'Europe, comptait 149 cas sans compter les trois personnes décédées, dont "110 contaminés en Lombardie (autour de Milan), 21 en Vénétie (autour de Venise), 9 en Emilie Romagne, 2 dans le Latium (Rome)", ces deux cas ayant été contractés hors d'Italie. "Cinquante-cinq personnes sont hospitalisées avec des symptômes, 25 en thérapie intensive, 19 à l'isolement et 27 en cours de contrôle", a-t-il précisé. Les décès en lien avec le nouveau coronavirus concernent tous des personnes âgées et déjà atteintes d'autres pathologies. Le premier cas mortel en Italie était un maçon retraité de 78 ans à Vo'Euganeo, près de Padoue, en Vénétie (nord-est), qui est décédé le 21 février. Le deuxième décès a été celui d'une femme de 77 ans, trouvée morte chez elle le 22 février, à Casalpusterlengo, près de Codogno. Un test post-mortem a détecté la présence du virus.