"L'entrée en phase terminale de la crise belge conduit le pays au bord de l'éclatement. La France doit donc se préparer à assumer toutes ses responsabilités envers les francophones de Belgique, en les assurant le cas échéant de son accueil et de sa protection", écrit M. Dupont-Aignan dans un communiqué.

"Maintenir une fiction de Belgique nous conduirait à un divorce violent, à la yougoslave, là où une séparation paisible à la tchécoslovaque est possible. Il est donc du devoir de la France de prouver qu'un autre modèle est possible en accueillant les Wallons et Bruxellois s'ils le souhaitent au sein de la République", estime le député de l'Essonne.

Le Vif.be, avec Belga

"L'entrée en phase terminale de la crise belge conduit le pays au bord de l'éclatement. La France doit donc se préparer à assumer toutes ses responsabilités envers les francophones de Belgique, en les assurant le cas échéant de son accueil et de sa protection", écrit M. Dupont-Aignan dans un communiqué. "Maintenir une fiction de Belgique nous conduirait à un divorce violent, à la yougoslave, là où une séparation paisible à la tchécoslovaque est possible. Il est donc du devoir de la France de prouver qu'un autre modèle est possible en accueillant les Wallons et Bruxellois s'ils le souhaitent au sein de la République", estime le député de l'Essonne. Le Vif.be, avec Belga