Ryan Lock, la vingtaine, venait de Chichester dans le West Sussex. Sa mort remonte au 21 décembre lors de la bataille pour Raqqa. Il combattait en tant que volontaire au côté des troupes kurdes. Une trace de balle a été retrouvée sous son menton laissant penser que le jeune homme se serait suicidé pour échapper à l'EI. Mais avant de céder, lui et les cinq autres soldats qui l'accompagnaient se seraient battus jusqu'à leur dernier souffle dit la BBC. Une thèse confirmée par l'activiste des droits kurdes Mark Campbell. "Il n'y a pas de mots pour décrire le courage d'une telle action. Avec son geste, Ryan prive l'ISIS d'une opportunité de propagande macabre. Pour moi il mériterait les plus hauts honneurs militaires pour sa bravoure exceptionnelle face à ennemi aussi barbare."

Ryan Lock était cuistot avant de partir en août vers la Syrie. Il avait dit à ses proches qu'il partait en vacances en Turquie. Son corps est encore en Irak et devrait être rapatrié le plus rapidement possible. Mais il a été difficile de le récupérer, car il était gardé par l'EI. Ryan Lock est le troisième Britannique à mourir dans une bataille contre l'EI. Les autorités déconseillent à leurs résidents d'aller se battre contre l'EI.