Son avocat, Sergueï Vlassenko a lu une lettre de l'opposante emprisonnée devant environ un millier de manifestants pro-européens réunis dans le centre de Kiev, lundi après-midi.

L'ex-chef du gouvernement avait appelé vendredi ses compatriotes à protester dans la rue contre l'abandon de l'accord d'association avec l'UE au profit des relations avec la Russie, décision qu'elle avait qualifiée de "putsch".

L'opposante purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir, une condamnation qu'elle dénonce comme une vengeance politique. L'Union européenne réclamait sa libération dans la cadre des négociations sur un accord d'association. Sous pression de Moscou, Kiev a renoncé à cet accord. pour des raisons économiques essentiellement.

Ioulia Timochenko avait déjà engagé plusieurs grèves de la faim depuis sa condamnation.

Son avocat, Sergueï Vlassenko a lu une lettre de l'opposante emprisonnée devant environ un millier de manifestants pro-européens réunis dans le centre de Kiev, lundi après-midi. L'ex-chef du gouvernement avait appelé vendredi ses compatriotes à protester dans la rue contre l'abandon de l'accord d'association avec l'UE au profit des relations avec la Russie, décision qu'elle avait qualifiée de "putsch". L'opposante purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir, une condamnation qu'elle dénonce comme une vengeance politique. L'Union européenne réclamait sa libération dans la cadre des négociations sur un accord d'association. Sous pression de Moscou, Kiev a renoncé à cet accord. pour des raisons économiques essentiellement. Ioulia Timochenko avait déjà engagé plusieurs grèves de la faim depuis sa condamnation.