Les élections devraient être convoquées le 20 septembre prochain, ont évoqué divers médias.

Alexis Tsipras a été contraint de prendre cette décision après avoir perdu sa majorité parlementaire la semaine dernière lors d'un vote au Parlement sur le nouveau plan de sauvetage du pays par l'Europe.

Une quarantaine de députés de son parti de la Gauche radicale Syriza n'ont pas alors voté en faveur de ce prêt de 86 milliards d'euros sur trois ans, accompagné d'un nouveau train de mesures de rigueur, ce qui a réduit la majorité parlementaire à 119 députés sur les 300 que compte l'Assemblée.

Les élections devraient être convoquées le 20 septembre prochain, ont évoqué divers médias. Alexis Tsipras a été contraint de prendre cette décision après avoir perdu sa majorité parlementaire la semaine dernière lors d'un vote au Parlement sur le nouveau plan de sauvetage du pays par l'Europe. Une quarantaine de députés de son parti de la Gauche radicale Syriza n'ont pas alors voté en faveur de ce prêt de 86 milliards d'euros sur trois ans, accompagné d'un nouveau train de mesures de rigueur, ce qui a réduit la majorité parlementaire à 119 députés sur les 300 que compte l'Assemblée.