Le président républicain a nommé jeudi l'ancien gouverneur de Géorgie Sonny Perdue comme ministre de l'Agriculture, un poste soumis à la confirmation du Sénat, comme pour le reste de l'équipe gouvernementale.

Sept postes ne font pas formellement partie du "cabinet" mais ont un rang protocolaire équivalent, notamment le secrétaire général de la Maison Blanche, le chef de l'agence de protection de l'environnement ou l'équivalent du ministre du Budget. Parmi eux, seul le poste de président du conseil économique reste vacant.

Donald Trump a donc nommé à ce jour 21 des 22 personnes de son équipe gouvernementale élargie. Le vice-président, Mike Pencefait également partie du cabinet mais ne dirige pas de ministère.

Ben Carson et Donald Trump, durant le dernier débat républicain de l'année. © REUTERS/Mike Blake

Sur les 21 personnes nommées depuis l'élection, 17 sont des hommes, dont un seul Noir, l'ancien neurochirurgien Ben Carson. Deux femmes sont d'origine asiatique ou indienne (Elaine Chao aux Transports et Nikki Haley à l'ONU).

Tous les cabinets depuis Ronald Reagan incluaient au moins un ministre d'origine hispanique, mais celui de Donald Trump n'en compte aucun. "Ce n'est pas une question de couleur de peau ou d'origine", a défendu lors d'une conférence de presse jeudi Sean Spicer, prochain porte-parole de la Maison Blanche, qui rappelle en outre que l'administration va procéder en tout à quelque 5.000 nominations.

Le cabinet élargi de Donald Trump comprend trois milliardaires, deux généraux à la retraite (James Mattis (en photo) à la Défense et John Kelly à la Sécurité intérieure), trois gouverneurs ou anciens gouverneurs, et quatre élus du Congrès.

Hors cabinet, un autre général aura une influence majeure: Michael Flynn, nommé conseiller à la sécurité nationale. Son poste ne requiert pas de vote de confirmation du Sénat.