Recevant dans le Bureau ovale son homologue polonais Andrzej Duda, M. Trump a insisté sur sa volonté de renforcer la présence militaire des Etats-Unis dans ce pays d'Europe de l'Est inquiet des agissements de la Russie. Interrogé sur ses projets concrets, M. Trump a évoqué le chiffre de 2.000 soldats, précisant qu'ils seraient probablement transférés depuis l'Allemagne et qu'il ne s'agissait pas d'envoyer des troupes supplémentaires en Europe. "La décision n'est pas finalisée", a-t-il déclaré, annonçant par ailleurs que la Pologne avait commandé une trentaine d'avions de chasse américains F-35. Près de 5.000 soldats américains stationnent déjà par rotations sur le sol polonais dans le cadre des opérations de l'Otan.

Le milliardaire américain de 72 ans et le juriste polonais de 47 ans devaient participer en début d'après-midi à une cérémonie de signature d'un "accord" au contenu encore flou puis à une conférence de presse commune dans les jardins de la Maison Blanche. La signature d'un accord entre les deux dirigeants est un symbole fort pour le gouvernement conservateur polonais, qui dénonce régulièrement "le comportement agressif" de la Russie, en particulier depuis l'annexion en 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée.