"Des allégations sont faites sur moi par certaines personnes dans le délirant rapport Mueller, lui-même écrit par 18 démocrates en colère enragés contre Trump, qui sont montées de toutes pièces et totalement fausses", a lancé M. Trump dans un tweet matinal.

Certaines de ces allégations sont "des conneries absolues", a tempêté le président américain dans un autre tweet aux termes crus.

"Faites attention aux gens qui prennent des soi-disant +notes+ quand les notes n'ont jamais existé jusqu'à ce qu'ils en aient eu besoin", a-t-il ajouté.

Le rapport Mueller cite comme source de certains de ses passages des notes prises par des responsables de ministères par exemple.

"C'est une arnaque qui a commencé de manière illégale et qui n'aurait jamais dû se produire", a-t-il ajouté en référence à l'enquête.

Après 22 mois d'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016, Robert Mueller a conclu qu'il n'y avait pas eu d'entente entre l'équipe du républicain Donald Trump et Moscou, dans son rapport publié jeudi.

Mais si M. Trump a crié victoire, s'estimant totalement exonéré, ces conclusions ne l'ont en revanche pas blanchi des soupçons d'entrave à la justice.