"Il y a une extraordinaire mobilisation des jeunes partout dans le monde et au Canada en faveur d'actions réelles contre le changement climatique", a dit à la presse M. Trudeau lors d'une étape de campagne en Ontario.

"J'ai hâte de marcher demain avec des milliers de Canadiens à Montréal (...) pour défendre l'environnement", a ajouté le chef libéral, qui a fait de la défense de l'environnement l'un des axes de sa campagne. M. Trudeau brigue un second mandat aux législatives canadiennes du 21 octobre.

Les chefs des principaux partis politiques canadiens ont aussi confirmé leur participation à la manifestation de Montréal vendredi, à l'exception du conservateur Andrew Scheer, principal rival de M. Trudeau.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes devraient envahir les rues de Montréal lors de cette "grève pour le climat" organisée sur toute la planète.

Les écoles, les lycées et la plupart des universités de Montréal ont annoncé la levée des cours pour la journée, tandis que la mairie de la métropole québécoise invitait ses employés à prendre une journée de congé pour participer à la marche.

Vendredi dernier, alors que la jeune militante suédoise était à New York, quatre millions de personnes s'étaient mobilisées dans 160 pays pour implorer les dirigeants mondiaux d'agir sur le climat, selon les organisateurs de ce mouvement sans chef "Fridays for Future".