L'enquête se cristallise sur le rôle d'Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed, le "tueur au scooter" de Toulouse. Il devrait être présenté ce dimanche à un juge en vue de sa probable mise en examen soit pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, soit pour complicité d'assassinat. Bien qu'il nie avoir été au courant du projet de son cadet, les enquêteurs s'interrogent sur son rôle logistique dans les sept fusillades. Il aurait d'ailleurs participé au vol du scooter.

Sa compagne a, en revanche été libérée au terme de 94 heures de garde à vue, comme le prévoit la loi en matière de terrorisme. Aucune charge n'a été retenue contre elle. Selon son avocat, elle est minée par un "sentiment de culpabilité et de remords". D'après les avocats, elle ne soupçonnait pas les agissements de son mari et ne s'était apperçu de rien.

Le couple avait été interpellé à son domicile mercredi à Auterive, à 40 km de Toulouse.

LExpress.fr

L'enquête se cristallise sur le rôle d'Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed, le "tueur au scooter" de Toulouse. Il devrait être présenté ce dimanche à un juge en vue de sa probable mise en examen soit pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, soit pour complicité d'assassinat. Bien qu'il nie avoir été au courant du projet de son cadet, les enquêteurs s'interrogent sur son rôle logistique dans les sept fusillades. Il aurait d'ailleurs participé au vol du scooter. Sa compagne a, en revanche été libérée au terme de 94 heures de garde à vue, comme le prévoit la loi en matière de terrorisme. Aucune charge n'a été retenue contre elle. Selon son avocat, elle est minée par un "sentiment de culpabilité et de remords". D'après les avocats, elle ne soupçonnait pas les agissements de son mari et ne s'était apperçu de rien. Le couple avait été interpellé à son domicile mercredi à Auterive, à 40 km de Toulouse. LExpress.fr