Point de trêve pour les guerriers et les tueurs. Si, entre lassitude et fatalisme, les opinions occidentales tendent à reléguer aux oubliettes les conflits armés qui saignent le monde arabo-musulman, l'été 2019 aura été riche en vains assauts et en volte-face ; mais bien pauvre en motifs d'espoir. La preuve par quatre cas d'école.
...