"Notre objectif est de couper la route vers Raqa et d'assiéger l'EI.... Nous avons libéré quinze villages", a précisé Dejwar Khabat depuis Makmaneh, situé sur un axe routier à une centaine de kilomètres à l'est de Raqa, la "capitale" autoproclamée de l'EI en Syrie.

Les FDS sont une alliance de combattants arabes et kurdes soutenue par les Etats-Unis. Selon Dejwar Khabat, l'EI a déployé des kamikazes mais n'a pas été capable de ralentir cette offensive.

Les combattants des FDS se sont installés sur le sommet d'une colline à Makmaneh, creusant des tranchées tout autour pour empêcher l'accès de kamikazes ou de camions suicide. L'offensive des FDS vers Raqa a commencé début novembre. La province de Deir Ezzor s'étend juste à l'est de Raqa et est presque entièrement sous le contrôle de l'EI.

"Nous sommes entrés dans les premiers villages de la province de Deir Ezzor", s'est félicité Abu Khawlah, à la tête du Conseil militaire de Deir Ezzor, fort de 1.700 hommes, une composante arabe des FDS. "Notre entrée dans Deir Ezzor a constitué une grande surprise pour l'EI, et il y en aura d'autres", a-t-il ajouté.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, la percée de mardi constitue "la plus importante incursion" des FDS à ce jour dans la province de Deir Ezzor.

"Notre objectif est de couper la route vers Raqa et d'assiéger l'EI.... Nous avons libéré quinze villages", a précisé Dejwar Khabat depuis Makmaneh, situé sur un axe routier à une centaine de kilomètres à l'est de Raqa, la "capitale" autoproclamée de l'EI en Syrie.Les FDS sont une alliance de combattants arabes et kurdes soutenue par les Etats-Unis. Selon Dejwar Khabat, l'EI a déployé des kamikazes mais n'a pas été capable de ralentir cette offensive. Les combattants des FDS se sont installés sur le sommet d'une colline à Makmaneh, creusant des tranchées tout autour pour empêcher l'accès de kamikazes ou de camions suicide. L'offensive des FDS vers Raqa a commencé début novembre. La province de Deir Ezzor s'étend juste à l'est de Raqa et est presque entièrement sous le contrôle de l'EI. "Nous sommes entrés dans les premiers villages de la province de Deir Ezzor", s'est félicité Abu Khawlah, à la tête du Conseil militaire de Deir Ezzor, fort de 1.700 hommes, une composante arabe des FDS. "Notre entrée dans Deir Ezzor a constitué une grande surprise pour l'EI, et il y en aura d'autres", a-t-il ajouté. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, la percée de mardi constitue "la plus importante incursion" des FDS à ce jour dans la province de Deir Ezzor.