"Trente personnes ont été tuées dans l'attaque. Six sont des membres du Parlement somalien et quatre sont des haut fonctionnaires du gouvernement", a déclaré Abdirahman Haji Adab Ibbi, au cours d'une conférence de presse improvisée sur les lieux de l'attaque. "Les vingt autres victimes sont des civils innocents qui sont morts dans cet horrible incident", a ajouté le vice-Premier ministre.

Deux assaillants, vêtus d'uniformes des forces gouvernementales, ont fait irruption dans le hall de l'hôtel Mona, où ils ont ouvert le feu sur les personnes présentes, selon des témoins, interrogés sur place par le correspondant de l'AFP.

"Alors que le bâtiment était cerné par les forces gouvernementales, les deux assaillants ont déclenché des explosifs qu'ils portaient sur eux", a expliqué un responsable gouvernemental.

L'hôtel est situé à proximité de Villa Somalia, la présidence somalienne, et du Parlement, dans une zone éloignée de la ligne de front et en théorie sécurisée par le gouvernement de transition (TFG). Récemment rénové, cet hôtel héberge habituellement de nombreux députés et officiels du TFG.

L'attaque a eu lieu alors que les shebab ont lancé lundi en fin d'après-midi une vaste offensive contre les forces du TFG, soutenues par la force de l'Union africaine (Amisom).

Le Vif.be, avec Belga

"Trente personnes ont été tuées dans l'attaque. Six sont des membres du Parlement somalien et quatre sont des haut fonctionnaires du gouvernement", a déclaré Abdirahman Haji Adab Ibbi, au cours d'une conférence de presse improvisée sur les lieux de l'attaque. "Les vingt autres victimes sont des civils innocents qui sont morts dans cet horrible incident", a ajouté le vice-Premier ministre. Deux assaillants, vêtus d'uniformes des forces gouvernementales, ont fait irruption dans le hall de l'hôtel Mona, où ils ont ouvert le feu sur les personnes présentes, selon des témoins, interrogés sur place par le correspondant de l'AFP. "Alors que le bâtiment était cerné par les forces gouvernementales, les deux assaillants ont déclenché des explosifs qu'ils portaient sur eux", a expliqué un responsable gouvernemental. L'hôtel est situé à proximité de Villa Somalia, la présidence somalienne, et du Parlement, dans une zone éloignée de la ligne de front et en théorie sécurisée par le gouvernement de transition (TFG). Récemment rénové, cet hôtel héberge habituellement de nombreux députés et officiels du TFG. L'attaque a eu lieu alors que les shebab ont lancé lundi en fin d'après-midi une vaste offensive contre les forces du TFG, soutenues par la force de l'Union africaine (Amisom). Le Vif.be, avec Belga