Condamné en première instance à sept ans de prison pour avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Karima El Mahroug, une danseuse de cabaret marocaine de dix-sept ans à l'époque des faits surnommée "Ruby", le chef de file du parti Forza Italia avait été blanchi en appel en 2014. La cour avait considéré que rien ne prouvait qu'il connaissait l'âge de la jeune femme.

Condamné en première instance à sept ans de prison pour avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Karima El Mahroug, une danseuse de cabaret marocaine de dix-sept ans à l'époque des faits surnommée "Ruby", le chef de file du parti Forza Italia avait été blanchi en appel en 2014. La cour avait considéré que rien ne prouvait qu'il connaissait l'âge de la jeune femme.