Le sondage, mené auprès de 12.000 personnes en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Pologne, montre que les valeurs démocratiques (comme celles de l'État de droit, des élections libres et de la liberté d'opinion), revêtent une grande importance pour environ 90% des personnes interrogées, avec des nuances relativement faibles entre les différents pays.

En ce qui concerne l'application de ces valeurs, le tableau est nettement plus contrasté. Les Néerlandais (74%) et les Allemands (70%) sont satisfaits du fonctionnement de la démocratie dans leur pays, mais ils sont moins de la moitié à l'être en Espagne (46%), en Italie (40%) et en Pologne (35%). La Belgique (54%) et la France (51%) se situent entre les deux.

L'image est également différente quand la question porte sur l'état de la démocratie à l'échelle européenne. Dans l'ensemble de l'UE, 60% des sondés se disent satisfaits du fonctionnement de la démocratie en Europe. Les citoyens qui sont généralement satisfaits de la démocratie dans leur propre pays donnent cependant un moins bon score à l'UE. Et inversement, l'UE obtient de meilleures notes dans les pays où les citoyens sont plus critiques par rapport à la situation dans leur pays. L'écart est le plus marqué en Pologne, où 70% des répondants sont satisfaits du fonctionnement de la démocratie en Europe, selon le sondage.

Il ressort également de l'enquête qu'en moyenne, dans l'ensemble de l'UE, 58% des répondants font confiance à leur gouvernement pour contenir la pandémie de Covid-19. Il existe cependant des différences significatives. Si la majorité des Allemands (74%), des Néerlandais (69%), des Italiens (55%), des Espagnols (54%) et des Belges (53%) ont confiance dans les mesures anti-corona de leur gouvernement national, seule une minorité de répondants français (47%) et polonais (40%) sont de cet avis.

La confiance dans l'intervention des institutions européennes face à la pandémie est d'en moyenne à 66% pour l'ensemble des répondants. Ici encore, plus la confiance dans le gouvernement national est faible, plus la confiance dans la compétence du niveau européen est grande.

Le sondage, mené auprès de 12.000 personnes en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Pologne, montre que les valeurs démocratiques (comme celles de l'État de droit, des élections libres et de la liberté d'opinion), revêtent une grande importance pour environ 90% des personnes interrogées, avec des nuances relativement faibles entre les différents pays. En ce qui concerne l'application de ces valeurs, le tableau est nettement plus contrasté. Les Néerlandais (74%) et les Allemands (70%) sont satisfaits du fonctionnement de la démocratie dans leur pays, mais ils sont moins de la moitié à l'être en Espagne (46%), en Italie (40%) et en Pologne (35%). La Belgique (54%) et la France (51%) se situent entre les deux. L'image est également différente quand la question porte sur l'état de la démocratie à l'échelle européenne. Dans l'ensemble de l'UE, 60% des sondés se disent satisfaits du fonctionnement de la démocratie en Europe. Les citoyens qui sont généralement satisfaits de la démocratie dans leur propre pays donnent cependant un moins bon score à l'UE. Et inversement, l'UE obtient de meilleures notes dans les pays où les citoyens sont plus critiques par rapport à la situation dans leur pays. L'écart est le plus marqué en Pologne, où 70% des répondants sont satisfaits du fonctionnement de la démocratie en Europe, selon le sondage. Il ressort également de l'enquête qu'en moyenne, dans l'ensemble de l'UE, 58% des répondants font confiance à leur gouvernement pour contenir la pandémie de Covid-19. Il existe cependant des différences significatives. Si la majorité des Allemands (74%), des Néerlandais (69%), des Italiens (55%), des Espagnols (54%) et des Belges (53%) ont confiance dans les mesures anti-corona de leur gouvernement national, seule une minorité de répondants français (47%) et polonais (40%) sont de cet avis. La confiance dans l'intervention des institutions européennes face à la pandémie est d'en moyenne à 66% pour l'ensemble des répondants. Ici encore, plus la confiance dans le gouvernement national est faible, plus la confiance dans la compétence du niveau européen est grande.