Exclusif.Invité de l'Access conference à Lagos, au Nigeria, ce jeudi, Nicolas Sarkozy s'est vu poser une question pleine de malice par le public: "Pensez-vous revenir au Nigeria comme président de la République?" Réponse: "J'ai été passionné par ma tâche pendant 5 ans. J'ai une éternelle reconnaissance envers les Français." Et pour la suite? "Ils décideront."

Il n'en fallait pas plus pour alimenter l'éternel feuilleton du come-back de l'ancien chef d'Etat.

Son entourage minimise pourtant cette déclaration et insiste sur le contexte dans laquelle elle a été prononcée: "La question était posée sur le ton de l'humour; il y a répondu de la même façon. D'ailleurs, il a ensuite ajouté: 'ceux qui veulent que je revienne vont être ravis. Ceux qui ne le veulent pas aussi. Je contente tout le monde'".

Mercredi, Le Point relayait des propos prêtés à Nicolas Sarkozy sur un éventuel retour en politique ("La question n'est pas de savoir si je veux ou ne veux pas revenir. Je ne peux pas ne pas revenir.")

Exclusif.Invité de l'Access conference à Lagos, au Nigeria, ce jeudi, Nicolas Sarkozy s'est vu poser une question pleine de malice par le public: "Pensez-vous revenir au Nigeria comme président de la République?" Réponse: "J'ai été passionné par ma tâche pendant 5 ans. J'ai une éternelle reconnaissance envers les Français." Et pour la suite? "Ils décideront." Il n'en fallait pas plus pour alimenter l'éternel feuilleton du come-back de l'ancien chef d'Etat. Son entourage minimise pourtant cette déclaration et insiste sur le contexte dans laquelle elle a été prononcée: "La question était posée sur le ton de l'humour; il y a répondu de la même façon. D'ailleurs, il a ensuite ajouté: 'ceux qui veulent que je revienne vont être ravis. Ceux qui ne le veulent pas aussi. Je contente tout le monde'". Mercredi, Le Point relayait des propos prêtés à Nicolas Sarkozy sur un éventuel retour en politique ("La question n'est pas de savoir si je veux ou ne veux pas revenir. Je ne peux pas ne pas revenir.")