Selon le FBI, Samuel Little est considéré comme le plus grand tueur en série de l'histoire des États-Unis, devant Ted Bundy et Jeffrey Dahmer. A 79 ans, l'Américain a avoué avoir commis 93 meurtres. Pour 50 d'entre eux, les enquêteurs ont des preuves que c'est bien lui qui les a commis. Le FBI espère maintenant pouvoir établir un lien entre les 43 meurtres restants, sur la base notamment des dessins que le tueur a lui-même réalisés de ses nombreuses victimes.

Samuel Little est né le 7 juin 1940 à Reynolds, dans l'État américain de la Géorgie. Il serait né en prison, alors que sa mère, qu'il décrit comme une "femme de la nuit", était incarcérée. C'est l'une de ses grands-mères qui l'aurait élevé dans l'Ohio. Adolescent, il est envoyé dans un centre de détention pour mineurs après avoir volé un vélo. À la fin des années 1950, il abandonne l'école et devient vagabond. Il se fait remarquer dans le monde de la boxe, au sein duquel il participe à des compétitions, catégorie poids moyen.

Immense "terrain de jeu"

C'est en 1970, à 30 ans que Samuel Little commet ses premiers crimes dans les bidonvilles. Les alcooliques et les toxicomanes, les sans-abri et les prostituées sont ses victimes préférées. Il les rencontre dans des bars ou dans la rue, les appâte en leur proposant de la drogue. Son dernier crime remonte à 2005.

Le fait qu'un tueur en série puisse continuer à tuer pendant plus de trente ans sans être inquiété est exceptionnel. Pendant tout ce temps, aucun lien n'a pu être établi entre les différents meurtres commis par Samuel Little. Son immense "terrain de jeu" en est l'une des raisons. Samuel Little a commis ses crimes dans 14 états américains différents, de la côte est de la Floride à la côte ouest de la Californie.

Le profil des victimes a également fait en sorte qu'il est resté sous le radar pendant tout ce temps. La plupart d'entre elles étaient des prostituées qui n'ont été portées disparues que quelques mois plus tard - si toutefois quelqu'un s'inquiétait de leur sort - et pour lesquelles peu de moyens d'investigation ont été mis à disposition par la police. "Je n'ai jamais tué de sénateur, de gouverneur, ni de journaliste new-yorkais. Si je vous avais tuée, a-t-il déclaré à la journaliste du New York Times Jillian Lauren, cela aurait fait les gros titres le lendemain. Je suis resté dans les ghettos."

Arrêté une centaine de fois, pour vols et viols, il ne passe à l'époque qu'une dizaine d'années en détention au total. À deux reprises, il est également inculpé pour meurtres, sans être condamné. L'homme persiste à clamer son innocence.

Les victimes de Samuel Little. © FBI

En 2012, Little est arrêté dans le Kentucky pour un crime lié à la drogue. Il doit alors fournir un échantillon d'ADN. Ce fait conduit à une percée dans trois affaires de meurtres non résolus à Los Angeles, à la fin des années 80. Trois corps de femmes sont retrouvés toutes étranglées. Les traces d'ADN sur leurs corps s'avèrent être celles de Little. Il est alors reconnu coupable des trois meurtres et condamné en 2014 à la prison à perpétuité.

En 2018, l'agent texan James Holland qui avait trouvé des similitudes entre les meurtres de Los Angeles et un meurtre non résolu au Texas lui rend alors visite en prison afin de lui faire avouer ses meurtres lors de longs interrogatoires. Little, à sa grande surprise, lui avoue tous les autres meurtres qu'il a commis. 93 précisément. Il les lui décrit tous avec de glaçantes précisions. A partir de là, son profil de tueur en série se confirme, en lien avec de nombreux crimes non résolus dans des États où il se trouvait. Cinquante cas ont déjà pu être confirmés, et la police estime que le reste de ses aveux semblent également être crédibles.

Pas une once de remords

Ce qui fait officiellement à ce jour de Samuel Little le pire tueur en série des États-Unis. Jusqu'à maintenant, ce titre était réservé à Gary Ridgway, le soi-disant tueur de Green River qui a été reconnu coupable de 49 meurtres. Dans le monde, seuls deux tueurs en série colombiens ont commis plus de meurtres que Samuel Little: Luis Garavito et Pedro López qui ont fait, respectivement 138 et 110 victimes. Ce que les enquêteurs ont remarqué c'est que Little ne montre aucun remords. "Samuel Little est profondément mauvais", dit un détective. "C'est un monstre."

La police a mis en ligne un site sur lequel on peut voir les confessions filmées du tueur qui raconte les meurtres pour lesquels les victimes n'ont pas encore été identifiées. "Beaucoup de ces décès avaient été initialement classés comme des overdoses ou des morts accidentelles ou sans cause déterminée. Certains corps n'ont jamais été retrouvés", précise encore le FBI sur le site internet en question. Le FBI y publie aussi les dessins que le meurtrier lui-même a faits de ses victimes, dans l'espoir de les identifier.

Les enquêteurs soupçonnent que la prison chaotique et bruyante de Los Angeles ne convenait plus à Little qui souffre de diabète, a de graves problèmes cardiaques et est maintenant en fauteuil roulant. Il semblerait qu'il ait passé un marché avec ses interrogateurs : le transférer dans la prison la plus calme du Texas, en échange d'une percée dans près d'une centaine d'affaires de meurtres non résolus.