Suspendu depuis le 17 décembre pour les fêtes de fin d'année, le procès des attentats du 13 Novembre aurait du reprendre le 4 janvier. Ce ne sera finalement pas le cas. La raison ? Salah Abdeslam, en isolement total à la prison de Fleury-Mérogis, a été testé positif au Covid-19. Selon des informations reccueillies par France Inter, le procès reprendra le 6 janvier "dans le meilleur des cas", soit deux jours après la date prévue.

L'audience devait initialement reprendre avec une audition de Mohamed Abrini. Il aurait été questionné notamment sur son séjour en Syrie. Ce Belgo-Marocain, ami d'enfance d'Abdeslam soupçonné d'avoir participé à l'organisation des attentats.

Quant au principal suspect, une audition était en outre prévue le 13 janvier.

Suspendu depuis le 17 décembre pour les fêtes de fin d'année, le procès des attentats du 13 Novembre aurait du reprendre le 4 janvier. Ce ne sera finalement pas le cas. La raison ? Salah Abdeslam, en isolement total à la prison de Fleury-Mérogis, a été testé positif au Covid-19. Selon des informations reccueillies par France Inter, le procès reprendra le 6 janvier "dans le meilleur des cas", soit deux jours après la date prévue.L'audience devait initialement reprendre avec une audition de Mohamed Abrini. Il aurait été questionné notamment sur son séjour en Syrie. Ce Belgo-Marocain, ami d'enfance d'Abdeslam soupçonné d'avoir participé à l'organisation des attentats.Quant au principal suspect, une audition était en outre prévue le 13 janvier.