Le Centre dit s'attendre dès jeudi à des chutes de températures jusqu'à -26° à Moscou, -38° dans l'Oural et -48° dans la région de Krasnoïarsk (Sibérie Orientale).

Dans le Nord-Est de la Sibérie, où les cours dans plusieurs écoles ont été annulés cette semaine en raison du froid, le mercure descendra jusqu'à -57°. "Même les Sibériens habitués au froid se plaignent de ce temps et disent qu'ils ont peur de sortir de leur couette", remarque la chaîne de télévision russe NTV.

Le ministère russe des Situations d'urgence a fait état de nombreuses coupures d'électricité, d'eau et de chauffage à travers la Russie, survenues régulièrement ces derniers jours, et a émis une alerte aux intempéries pour les habitants de Krasnoïarsk, Omsk, Tomsk, Novossibirsk, Irkoutsk et Kemerovo, principales villes de la Sibérie frappée par le froid.

L'agence publique Ria Novosti a fait état mercredi d'un bilan de 45 morts du fait de cette vague de froid depuis le début de l'hiver.

Le Centre dit s'attendre dès jeudi à des chutes de températures jusqu'à -26° à Moscou, -38° dans l'Oural et -48° dans la région de Krasnoïarsk (Sibérie Orientale). Dans le Nord-Est de la Sibérie, où les cours dans plusieurs écoles ont été annulés cette semaine en raison du froid, le mercure descendra jusqu'à -57°. "Même les Sibériens habitués au froid se plaignent de ce temps et disent qu'ils ont peur de sortir de leur couette", remarque la chaîne de télévision russe NTV. Le ministère russe des Situations d'urgence a fait état de nombreuses coupures d'électricité, d'eau et de chauffage à travers la Russie, survenues régulièrement ces derniers jours, et a émis une alerte aux intempéries pour les habitants de Krasnoïarsk, Omsk, Tomsk, Novossibirsk, Irkoutsk et Kemerovo, principales villes de la Sibérie frappée par le froid. L'agence publique Ria Novosti a fait état mercredi d'un bilan de 45 morts du fait de cette vague de froid depuis le début de l'hiver.