"Hier (jeudi), nos troupes ont entendu des tirs et vu de la fumée à 5 Km de notre base temporaire de Mikenge. Ils ont eu recours à des tirs de sommation pour stopper ces milices considérées comme une menace pour les 800 déplacés qui se sont abrités près de notre base", a déclaré à l'AFP Florence Marchal, porte-parole de la Monusco. "On ne nous a pas attaqué et il n'y pas eu de contact direct avec ces milices", a-t-elle précisé.

Mikenge est situé à 3 km de Minembwe, une cité du territoire de Fizi dans la province du Sud-Kivu (est). Cette région est le théâtre de violences entre des membres de la communauté Banyamulenge (communauté locale rwandophone, éleveurs) et ceux des communautés Bafulero, Babembe, Banyindu (cultivateurs). L'origine de ces violences se trouve dans des différents fonciers liés à la gestion des pâturages et des champs.