La notion même de guerre a beaucoup évolué depuis la Seconde Guerre mondiale. Les échanges commerciaux et la création d'institutions internationales ont stabilisé les relations entre pays. Mais le monde n'est toujours pas exempt de conflits et certains pourraient encore mettre l'entièreté du globe à feu et à sang. D'autant plus que la situation est plus complexe aujourd'hui. La plupart des guerres ne sont plus menées par des états souverains, mais par des mercenaires, des seigneurs de guerre ou des terroristes. Même s'il existe encore des conflits territoriaux entre la Chine ou le Japon et les Philippines (deux alliés des États-Unis) ou encore entre l'Inde et le Pakistan et que la famine fait gronder l'Afrique, c'est surtout l'État Islamique qui semble préoccuper les différents éditorialistes d'Europe.