En mars dernier au Venezuela, les patients des hospitalisés ont dû faire face à une coupure de courant de cinq jours. Dans les hôpitaux, les médecins n'ont rien pu faire. Dans l'obscurité presque totale, interrompue seulement par le faisceau de quelques torches et à la lueur de leurs téléphones portables, le personnel de l'hôpital a assisté impuissant à la mort de patients.
...