Les Etats-Unis offrent-ils une aide discrète à l'organisation terroriste Etat islamique ? La Russie en est convaincue. Son ministère de la Défense a publié sur ses comptes Twitter et Facebook des images montrant un convoi de l'EI quittant une ville syrienne, aidé par les forces américaines. Ces images aériennes en noir et blanc auraient été prises le 9 novembre à la frontière irako-syrienne. Elles fournissent "la confirmation irréfutable que les Etats-Unis, tout en simulant pour la communauté internationale une lutte implacable con...

Les Etats-Unis offrent-ils une aide discrète à l'organisation terroriste Etat islamique ? La Russie en est convaincue. Son ministère de la Défense a publié sur ses comptes Twitter et Facebook des images montrant un convoi de l'EI quittant une ville syrienne, aidé par les forces américaines. Ces images aériennes en noir et blanc auraient été prises le 9 novembre à la frontière irako-syrienne. Elles fournissent "la confirmation irréfutable que les Etats-Unis, tout en simulant pour la communauté internationale une lutte implacable contre le terrorisme, assurent une couverture à des unités de l'Etat islamique", explique le ministère russe dans un communiqué envoyé notamment à l'AFP.Mais ces images sont-elles authentiques ? Selon l'ONG Conflict Intelligence Team (CIT), l'une de ces images provient du jeu vidéo de guerre pour smartphone "AC-130 Gunship Simulator: Special Ops Squadron". Plus précisément d'une vidéo promotionnelle, préalablement rognée pour ôter les caractéristiques du jeu, précise la BBC. L'image, supprimée depuis, aurait été jointe "par erreur" par un employé, s'est défendu le ministère. Selon CIT, quatre autres images fournies proviennent d'une vidéo diffusée par le ministre irakien de l'Intérieur en juin 2016, montrant des bombardements de jihadistes par son aviation. Quelques heures plus tard, le ministère a publié une mise à jour avec d'autres images, destinées à prouver la même revendication : "une preuve irréfutable que les Etats-Unis couvrent les unités de combats de l'EI". La Russie pense également que les américains couvrent les militants de l'EI qui prennent la fuite, et effectuent des opérations aériennes destinées à interférer avec d'éventuelles frappes russes. Ce n'est pas la première fois que l'armée russe accuse Washington de faire le jeu de l'EI en Syrie. En octobre, elle avait déjà accusé les américains de "faire semblant" de combattre les jihadistes afin de "compliquer" l'avancée des troupes gouvernementales.