Anthony Scaramucci a été nommé vendredi dernier au poste de directeur de la communication de la Maison Blanche. Il était auparavant donné comme futur représentant des Etats-Unis auprès de l'OCDE. Il est né à Long Island (New York) dans une famille d'immigrés italiens de classe moyenne et est diplômé de l'université de Harvard.
...

Anthony Scaramucci a été nommé vendredi dernier au poste de directeur de la communication de la Maison Blanche. Il était auparavant donné comme futur représentant des Etats-Unis auprès de l'OCDE. Il est né à Long Island (New York) dans une famille d'immigrés italiens de classe moyenne et est diplômé de l'université de Harvard. Parmi les plus gros donateurs du parti républicain, l'homme de 53 ans au look toujours soigné vient du monde de la finance. Il a travaillé durant sept ans pour la banque d'investissement Goldman Sachs, où il gérait le portefeuille de très riches clients. Il a ensuite créé son premier fonds d'investissement en 2001. Son succès professionnel ne vint qu'en 2005 avec un autre fonds, SkyBridge Capital, créé après avoir acheté une activité de gestion d'actifs de la banque Citigroup à très bon prix. SkyBridge est un "fond des fonds", c'est-à-dire qu'il prenait des participations dans d'autres "hedge funds" (sorte de fonds spéculatifs) avec l'argent que lui confiaient ses clients. Chaque année, il organise à Las Vegas une conférence (Skybridge Alternatives Conference), côtoyée par les puissants du monde de la finance, de la politique internationale et autres personnalités influentes. Pour éviter d'éventuels conflits d'intérêts, il a vendu en janvier son fonds d'investissement.Investi auprès du parti républicain, il était un des trésoriers lors de la campagne électorale de Mitt Romney en 2012. Il a également organisé des soirées de levées de fonds pour d'autres membres du parti, Scott Walker et Jeb Bush, lors des dernières primaires républicaines.Il a ensuite rejoint l'actuel président des Etats-Unis Donald Trump, dont il a fait partie de l'équipe de transition. Proche de Donald Trump Jr., ayant défendu régulièrement l'administration Trump lors de passages télévisés, son ralliement à l'équipe du président n'est pas étonnant. Il n'a cependant pas toujours été d'accord avec Donald Trump et n'a pas hésité à le dire sur le réseau social Twitter. Tweets qu'il a effacés le week-end dernier après avoir pris ses fonctions, histoire de ne pas déplaire à son nouveau patron : "Mes opinions ont évolué et mes anciens tweets ne doivent pas gêner. Je sers l'agenda du président et c'est tout ce qui compte", a-t-il déclaré. En 2012, il avait également publié dans un tweet qu'il se sentait plus proche des Démocrates, se disant "pour le mariage gay, contre la peine de mort et pour l'avortement". A l'aise face à un public ou à des caméras, Anthony Scaramucci sait s'adapter à son interlocuteur. Il a également été animateur TV, sur Fox Business, et contributeur pour CNBC.Une semaine après sa prise de fonction, l'homme chargé de refonder la communication du président a connu ses premiers dérapages, en traitant le secrétaire général de la Maison Blanche, Reince Priebus de "putain de paranoïaque" et en insultant avec des grossièretés à caractère sexuel le conseiller Steve Bannon. "Ce que je vais faire, c'est éliminer tout le monde dans l'équipe de communication et tout recommencer à zéro. Je les virerai tous", a-t-il déclaré au New Yorker.