"Evidemment, je serai en colère" si les faits sont avérés, a déclaré M. Obama, tout en louant le "travail extraordinaire" du Secret Service, la police d'élite protégeant le président des Etats-Unis.

Onze membres de ce service ont été suspendus samedi. Ils sont soupçonnés d'avoir fréquenté des prostituées à Carthagène en Colombie, où M. Obama participait au sommet des Amériques. Cinq militaires américains, également impliqués dans ce scandale, ont été mis aux arrêts.

Aucun des agents impliqués n'était affecté à la protection directe du président, selon le Secret Service. Les agents suspendus ont été renvoyés à Washington pour y être interrogés.

Le Vif.be, avec Belga

"Evidemment, je serai en colère" si les faits sont avérés, a déclaré M. Obama, tout en louant le "travail extraordinaire" du Secret Service, la police d'élite protégeant le président des Etats-Unis. Onze membres de ce service ont été suspendus samedi. Ils sont soupçonnés d'avoir fréquenté des prostituées à Carthagène en Colombie, où M. Obama participait au sommet des Amériques. Cinq militaires américains, également impliqués dans ce scandale, ont été mis aux arrêts. Aucun des agents impliqués n'était affecté à la protection directe du président, selon le Secret Service. Les agents suspendus ont été renvoyés à Washington pour y être interrogés. Le Vif.be, avec Belga