"Le Parti communiste chinois représente la principale menace de notre époque", a déclaré le secrétaire d'Etat américain devant la presse, sur fond de tensions entre Londres et Washington après le feu vert accordé par les autorités britanniques au groupe chinois Huawei pour participer au réseau 5G.

La Chine "est une économie énorme à laquelle l'économie américaine est intimement liée. C'est une opportunité énorme pour nous de faire des affaires", a-t-il ajouté. "Mais le Parti communiste chinois sous le président Xi a des objectifs qui ne sont pas cohérents avec les valeurs" occidentales.

Fin octobre, Mike Pompeo avait accusé Pékin d'être "ouvertement hostile" aux Etats-Unis. Un mois plus tard, il avait accusé la Chine de porter une "nouvelle vision de l'autoritarisme".

Pékin l'avait alors appelé à "abandonner ses préjugés idéologiques et sa mentalité de guerre froide dépassée".

AFP

"Le Parti communiste chinois représente la principale menace de notre époque", a déclaré le secrétaire d'Etat américain devant la presse, sur fond de tensions entre Londres et Washington après le feu vert accordé par les autorités britanniques au groupe chinois Huawei pour participer au réseau 5G.La Chine "est une économie énorme à laquelle l'économie américaine est intimement liée. C'est une opportunité énorme pour nous de faire des affaires", a-t-il ajouté. "Mais le Parti communiste chinois sous le président Xi a des objectifs qui ne sont pas cohérents avec les valeurs" occidentales.Fin octobre, Mike Pompeo avait accusé Pékin d'être "ouvertement hostile" aux Etats-Unis. Un mois plus tard, il avait accusé la Chine de porter une "nouvelle vision de l'autoritarisme".Pékin l'avait alors appelé à "abandonner ses préjugés idéologiques et sa mentalité de guerre froide dépassée".AFP