"Depuis mercredi, plus de 60.000 personnes ont été déplacées, fuyant les secteurs à la frontière (avec la Turquie), en particulier les zones de Ras al-Aïn et Derbassiyé", a indiqué l'Observatoire, précisant que ces déplacés se dirigeaient vers des territoires plus à l'est, vers la ville de Hassaké.