Dans la seule province du Panchir, 90 personnes ont péri, selon le gouverneur Abdul Rahman Kabiri. Quatre autres personnes ont perdu la vie dans la province de Laghman, une à Nangahar (est) et six à Bamiyan (centre). Ce bilan pourrait encore s'alourdir. Un peu plus tôt dans la journée, les responsables avaient fait état de 28 morts dans le Panchir et à Bamiyan. Le responsable du Croissant Rouge pour l'Afghanistan, Abdul Rahman Kalantari a confirmé à l'AFP, le chiffre de 90 personnes retrouvées mortes dans la province du Panchir. Et selon M. Kabiri, une centaine d'habitations ont subi des dégâts dans cette province. La neige est tombée en abondance au cours des dernières 48 heures sur de vastes portions du nord de l'Afghanistan, alors que l'hiver s'annonçait jusqu'ici doux et sec. A Kaboul, où quelques chutes de neige ont eu lieu mardi et mercredi, l'alimentation en électricité a été affectée en raison de câbles endommagés au col de Salang, qui relie le Nord du pays à la capitale afghane.

Dans la seule province du Panchir, 90 personnes ont péri, selon le gouverneur Abdul Rahman Kabiri. Quatre autres personnes ont perdu la vie dans la province de Laghman, une à Nangahar (est) et six à Bamiyan (centre). Ce bilan pourrait encore s'alourdir. Un peu plus tôt dans la journée, les responsables avaient fait état de 28 morts dans le Panchir et à Bamiyan. Le responsable du Croissant Rouge pour l'Afghanistan, Abdul Rahman Kalantari a confirmé à l'AFP, le chiffre de 90 personnes retrouvées mortes dans la province du Panchir. Et selon M. Kabiri, une centaine d'habitations ont subi des dégâts dans cette province. La neige est tombée en abondance au cours des dernières 48 heures sur de vastes portions du nord de l'Afghanistan, alors que l'hiver s'annonçait jusqu'ici doux et sec. A Kaboul, où quelques chutes de neige ont eu lieu mardi et mercredi, l'alimentation en électricité a été affectée en raison de câbles endommagés au col de Salang, qui relie le Nord du pays à la capitale afghane.