Il semble qu'Anthony Scaramucci ait été victime d'un remaniement orchestré par le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, dont la prestation de serment a eu lieu lundi matin. Le financier de Wall Street avait défrayé la chronique la semaine dernière à l'occasion d'un échange téléphonique révélé par le magazine The New Yorker. Dans cet entretien avec un journaliste, il s'emporte et injurie copieusement et vulgairement d'autres collaborateurs de la Maison Blanche, notamment Reince Priebus, entre-temps remplacé par John Kelly, et Steve Bannon.

"Le président était convaincu que les commentaires d'Anthony étaient inappropriés pour une personne à ce poste et ne voulait pas accabler le général Kelly" de cet héritage rhétorique, a indiqué lundi Sarah Sanders.

Le président républicain compte désormais sur son nouveau "Chief of Staff", ancien général des Marines réputé être un homme à poigne, pour faire oublier une semaine rocambolesque. Jusqu'ici ministre de la Sécurité intérieure, le général John Kelly "fera un travail spectaculaire", a estimé Donald Trump en marge de la prestation de serment. "Ce qu'il a accompli en matière de sécurité intérieure a brisé les records, si vous regardez la frontière, si vous regardez les résultats extraordinaires que nous avons obtenus".

Il semble qu'Anthony Scaramucci ait été victime d'un remaniement orchestré par le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, dont la prestation de serment a eu lieu lundi matin. Le financier de Wall Street avait défrayé la chronique la semaine dernière à l'occasion d'un échange téléphonique révélé par le magazine The New Yorker. Dans cet entretien avec un journaliste, il s'emporte et injurie copieusement et vulgairement d'autres collaborateurs de la Maison Blanche, notamment Reince Priebus, entre-temps remplacé par John Kelly, et Steve Bannon. "Le président était convaincu que les commentaires d'Anthony étaient inappropriés pour une personne à ce poste et ne voulait pas accabler le général Kelly" de cet héritage rhétorique, a indiqué lundi Sarah Sanders. Le président républicain compte désormais sur son nouveau "Chief of Staff", ancien général des Marines réputé être un homme à poigne, pour faire oublier une semaine rocambolesque. Jusqu'ici ministre de la Sécurité intérieure, le général John Kelly "fera un travail spectaculaire", a estimé Donald Trump en marge de la prestation de serment. "Ce qu'il a accompli en matière de sécurité intérieure a brisé les records, si vous regardez la frontière, si vous regardez les résultats extraordinaires que nous avons obtenus".