Daniele Nardi, 42 ans, et Tom Ballard, 30 ans, n'ont plus donné signe de vie depuis dimanche, alors qu'ils escaladaient une voie encore jamais conquise du Nanga Parbat, le 9e plus haut sommet du monde (8.125 mètres).

De fortes chutes de neige vendredi ont cloué au sol un hélicoptère de recherche et forcé une équipe de secouristes à rester calfeutrée au camp de base.

"Les chutes de neige ont réduit la visibilité et nous en attendons encore pour les trois ou quatre jours à venir. Cela rend difficile pour nous de grimper et de faire une recherche sur le terrain", a déclaré Muhammad Ali Sadpara, un alpiniste pakistanais joint par l'AFP à ce camp de base.

Selon lui, MM. Nardi et Ballard avaient entamé la Mummery route, du nom d'un alpiniste décédé en 1895 sur cette partie du Nanga Parbat. Un itinéraire depuis lors jamais tenté, a-t-il affirmé.

"Le risque d'avalanche rend (les opérations de sauvetage) presque impossibles avec ce temps", a-t-il ajouté.

L'hélicoptère de secours, cloué au sol mercredi par une fermeture de l'espace aérien pakistanais en raison de tensions géopolitiques avec l'Inde, n'a pu voler que jeudi, sans succès.

"Les prévisions météorologiques ne sont pas bonnes pour les jours à venir. Malheureusement, cela va être très compliqué pour nous de voler", a déclaré à l'AFP un cadre de l'aviation militaire pakistanaise.

Quatre alpinistes russes qui tentent l'ascension du K2, le deuxième plus haut sommet au monde, également situé au Pakistan, avaient proposé de participer aux recherches.

Mais selon un porte-parole de l'expédition russe, l'équipe de soutien de l'Italien et du Britannique leur ont préféré des drones.

La tente des deux hommes a été repérée par hélicoptère, "ensevelie sous la neige. On peut voir des traces d'avalanche", a rapporté jeudi l'équipe de M. Nardi sur la page Facebook de l'Italien.

Tom Ballard est "un grimpeur de l'extrême", a déclaré l'un de ses amis, Chris Bonington, également alpiniste, à la BBC.

Sa mère, Alison Hargreaves, fut la première femme à gravir l'Everest en solitaire et sans oxygène en 1995. Elle périt quelques mois plus tard dans une tempête sur le K2.

Daniele Nardi avait tenté l'ascension du Nanga Parbat en 2016 mais n'était pas parvenu au sommet.

Daniele Nardi, 42 ans, et Tom Ballard, 30 ans, n'ont plus donné signe de vie depuis dimanche, alors qu'ils escaladaient une voie encore jamais conquise du Nanga Parbat, le 9e plus haut sommet du monde (8.125 mètres).De fortes chutes de neige vendredi ont cloué au sol un hélicoptère de recherche et forcé une équipe de secouristes à rester calfeutrée au camp de base."Les chutes de neige ont réduit la visibilité et nous en attendons encore pour les trois ou quatre jours à venir. Cela rend difficile pour nous de grimper et de faire une recherche sur le terrain", a déclaré Muhammad Ali Sadpara, un alpiniste pakistanais joint par l'AFP à ce camp de base.Selon lui, MM. Nardi et Ballard avaient entamé la Mummery route, du nom d'un alpiniste décédé en 1895 sur cette partie du Nanga Parbat. Un itinéraire depuis lors jamais tenté, a-t-il affirmé."Le risque d'avalanche rend (les opérations de sauvetage) presque impossibles avec ce temps", a-t-il ajouté.L'hélicoptère de secours, cloué au sol mercredi par une fermeture de l'espace aérien pakistanais en raison de tensions géopolitiques avec l'Inde, n'a pu voler que jeudi, sans succès."Les prévisions météorologiques ne sont pas bonnes pour les jours à venir. Malheureusement, cela va être très compliqué pour nous de voler", a déclaré à l'AFP un cadre de l'aviation militaire pakistanaise. Quatre alpinistes russes qui tentent l'ascension du K2, le deuxième plus haut sommet au monde, également situé au Pakistan, avaient proposé de participer aux recherches.Mais selon un porte-parole de l'expédition russe, l'équipe de soutien de l'Italien et du Britannique leur ont préféré des drones.La tente des deux hommes a été repérée par hélicoptère, "ensevelie sous la neige. On peut voir des traces d'avalanche", a rapporté jeudi l'équipe de M. Nardi sur la page Facebook de l'Italien.Tom Ballard est "un grimpeur de l'extrême", a déclaré l'un de ses amis, Chris Bonington, également alpiniste, à la BBC.Sa mère, Alison Hargreaves, fut la première femme à gravir l'Everest en solitaire et sans oxygène en 1995. Elle périt quelques mois plus tard dans une tempête sur le K2.Daniele Nardi avait tenté l'ascension du Nanga Parbat en 2016 mais n'était pas parvenu au sommet.