La reconstruction au Texas "sera longue et difficile" annonce d'ores et déjà le président en raison de l'ampleur des dégâts provoqués par l'ouragan Harvey. "Le gouvernement fédéral est prêt à soutenir cet effort. Mais pour le moment, la chose la plus importante est d'assurer la sécurité de ceux qui sont encore menacés" dans la quatrième plus grande ville des Etats-Unis, Houston.

"Nous avons eu plusieurs réunions de cabinet pour être sûrs que tout était coordonné, nous nous occupons du Congrès, comme vous le savez c'est une situation qui va coûter très cher", a déclaré le président, qui doit se rendre sur place mardi pour constater l'ampleur du déluge et songe revenir samedi.

"A la population du Texas et de la Louisiane, nous sommes à 100% avec vous", a assuré M. Trump lors d'une conférence de presse lundi à la Maison Blanche. "Nous allons nous en sortir, nous allons en sortir plus forts. (...) La reconstruction va commencer et en fin de compte ce sera quelque chose de très spécial".

A ce stade, au moins trois personnes ont perdu la vie en raison des intempéries, mais une chaîne de télévision locale annonçait aussi la disparition d'une famille de six personnes, qui auraient été noyées alors que leur van était emporté par les eaux.

Le chef de la police Art Acevedo a affirmé à Associated Press ne pas avoir d'information au sujet de cette disparition, aucun reste n'a été retrouvé, mais qu'il était "très inquiet du nombre de corps qui vont être retrouvés".

Le réseau d'appel d'urgence américain 911 a reçu 75.000 appels à Houston depuis qu'Harvey a inondé la ville, dont 20.000 dimanche seulement. La ville en enregistre normalement 8 à 9.000 par jour.

Les pluies diluviennes pourraient encore faire monter le niveau d'eau de quelque 50 centimètres supplémentaires dans les prochains jours en plus des 76 déjà enregistrés, a affirmé le directeur du service météorologique national, Louis Uccellini.

L'inondation catastrophique devrait donc se poursuivre dans la semaine. Les vents devraient rester soutenus durant les 36 prochaines heures, la tempête se dirigera ensuite vers l'intérieur des terres mercredi. En se dirigeant vers le nord, Harvey devrait ensuite perdre sa puissance tropicale, selon le service.

En se déplaçant, les intempéries font aussi craindre une "situation dangereuse" en Louisiane, selon le gouverneur John Bel Edwards. Les images de dévastation à Houston sont un douloureux souvenir de l'ouragan Katrina qui avait causé des dégâts considérables à la Nouvelle-Orléans dans cet Etat en 2005.

La reconstruction au Texas "sera longue et difficile" annonce d'ores et déjà le président en raison de l'ampleur des dégâts provoqués par l'ouragan Harvey. "Le gouvernement fédéral est prêt à soutenir cet effort. Mais pour le moment, la chose la plus importante est d'assurer la sécurité de ceux qui sont encore menacés" dans la quatrième plus grande ville des Etats-Unis, Houston. "Nous avons eu plusieurs réunions de cabinet pour être sûrs que tout était coordonné, nous nous occupons du Congrès, comme vous le savez c'est une situation qui va coûter très cher", a déclaré le président, qui doit se rendre sur place mardi pour constater l'ampleur du déluge et songe revenir samedi. "A la population du Texas et de la Louisiane, nous sommes à 100% avec vous", a assuré M. Trump lors d'une conférence de presse lundi à la Maison Blanche. "Nous allons nous en sortir, nous allons en sortir plus forts. (...) La reconstruction va commencer et en fin de compte ce sera quelque chose de très spécial". A ce stade, au moins trois personnes ont perdu la vie en raison des intempéries, mais une chaîne de télévision locale annonçait aussi la disparition d'une famille de six personnes, qui auraient été noyées alors que leur van était emporté par les eaux. Le chef de la police Art Acevedo a affirmé à Associated Press ne pas avoir d'information au sujet de cette disparition, aucun reste n'a été retrouvé, mais qu'il était "très inquiet du nombre de corps qui vont être retrouvés". Le réseau d'appel d'urgence américain 911 a reçu 75.000 appels à Houston depuis qu'Harvey a inondé la ville, dont 20.000 dimanche seulement. La ville en enregistre normalement 8 à 9.000 par jour. Les pluies diluviennes pourraient encore faire monter le niveau d'eau de quelque 50 centimètres supplémentaires dans les prochains jours en plus des 76 déjà enregistrés, a affirmé le directeur du service météorologique national, Louis Uccellini. L'inondation catastrophique devrait donc se poursuivre dans la semaine. Les vents devraient rester soutenus durant les 36 prochaines heures, la tempête se dirigera ensuite vers l'intérieur des terres mercredi. En se dirigeant vers le nord, Harvey devrait ensuite perdre sa puissance tropicale, selon le service. En se déplaçant, les intempéries font aussi craindre une "situation dangereuse" en Louisiane, selon le gouverneur John Bel Edwards. Les images de dévastation à Houston sont un douloureux souvenir de l'ouragan Katrina qui avait causé des dégâts considérables à la Nouvelle-Orléans dans cet Etat en 2005.