Les passagers de l'Akademik Shokalskiy devraient pouvoir souffler. L'évacuation plusieurs fois retardée des passagers du navire russe bloqué dans les glaces de l'Antactique a été lancée mercredi. Un hélicoptère chinois, a annoncé sur Twitter le chef de l'expédition, a pu se poser près du navire. D'autres tentatives ont échoué ces derniers jours en raison du mauvais temps et de la glace qui paralyse le bateau russe et entrave les efforts des brise-glaces.

Depuis le 24 décembre, 74 personnes sont bloquées à bord du navire -52 scientifiques et touristes accompagnés de 22 membres de l'équipage. Ils étaient partis en expédition pour reproduire l'expédition historique vers l'Antarctique entreprise entre 1911 et 1914 par l'explorateur australien Douglas Mawson.

Les passagers de l'Akademik Shokalskiy devraient pouvoir souffler. L'évacuation plusieurs fois retardée des passagers du navire russe bloqué dans les glaces de l'Antactique a été lancée mercredi. Un hélicoptère chinois, a annoncé sur Twitter le chef de l'expédition, a pu se poser près du navire. D'autres tentatives ont échoué ces derniers jours en raison du mauvais temps et de la glace qui paralyse le bateau russe et entrave les efforts des brise-glaces. Depuis le 24 décembre, 74 personnes sont bloquées à bord du navire -52 scientifiques et touristes accompagnés de 22 membres de l'équipage. Ils étaient partis en expédition pour reproduire l'expédition historique vers l'Antarctique entreprise entre 1911 et 1914 par l'explorateur australien Douglas Mawson.