"Ils seront évacués par les gardes-côtes de Lampedusa", petite île située entre la Sicile et l'Afrique du Nord, a tweeté l'ONG après que le ministre italien de l'Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini a concédé à contrecoeur l'autorisation de débarquer, tout en exigeant que les 107 adultes et mineurs accompagnés restent à bord.

M. Salvini a écrit plus tôt une lettre au chef du gouvernement italien Giuseppe Conte dans laquelle il déclare qu'il pourrait autoriser les mineurs "présumés" à quitter l'Open Arms bien que cela soit en "contradiction avec mon opinion". Six pays de l'UE se sont dits prêts jeudi à accueillir chacun une partie des migrants de l'Open Arms.

"Ils seront évacués par les gardes-côtes de Lampedusa", petite île située entre la Sicile et l'Afrique du Nord, a tweeté l'ONG après que le ministre italien de l'Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini a concédé à contrecoeur l'autorisation de débarquer, tout en exigeant que les 107 adultes et mineurs accompagnés restent à bord.M. Salvini a écrit plus tôt une lettre au chef du gouvernement italien Giuseppe Conte dans laquelle il déclare qu'il pourrait autoriser les mineurs "présumés" à quitter l'Open Arms bien que cela soit en "contradiction avec mon opinion". Six pays de l'UE se sont dits prêts jeudi à accueillir chacun une partie des migrants de l'Open Arms.