"Ce fut juste une brève session introductive. Il va y avoir maintenant des réunions bilatérales", a indiqué un diplomate. L'Iran avait demandé que la réunion soit consacrée à des clarifications sur le processus de négociations avant d'envisager l'examen d'un accord, estimant que la confiance a été "perdue" lors du précédent cycle de discussions. "Nous allons commencer cet après-midi les discussions sur le processus de négociation, et si on obtient un bon résultat, les négociations vont probablement commencer demain sur le texte (...) Il faut retrouver la confiance perdue" lors des dernières négociations, avait indiqué avant la réunion le négociateur nucléaire iranien Abbas Araghchi, cité par l'agence Fars.

Il faisait allusion aux modifications apportées au texte de l'accord à la demande de la France le 9 novembre dernier. Les négociateurs s'étaient séparés sans conclure. Les 5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU: Etats-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, plus l'Allemagne) tiennent depuis mercredi leur troisième cycle de discussions avec l'Iran en cinq semaines, en vue d'obtenir des garanties que le programme nucléaire de Téhéran ne vise pas la fabrication de l'arme atomique.

"Ce fut juste une brève session introductive. Il va y avoir maintenant des réunions bilatérales", a indiqué un diplomate. L'Iran avait demandé que la réunion soit consacrée à des clarifications sur le processus de négociations avant d'envisager l'examen d'un accord, estimant que la confiance a été "perdue" lors du précédent cycle de discussions. "Nous allons commencer cet après-midi les discussions sur le processus de négociation, et si on obtient un bon résultat, les négociations vont probablement commencer demain sur le texte (...) Il faut retrouver la confiance perdue" lors des dernières négociations, avait indiqué avant la réunion le négociateur nucléaire iranien Abbas Araghchi, cité par l'agence Fars. Il faisait allusion aux modifications apportées au texte de l'accord à la demande de la France le 9 novembre dernier. Les négociateurs s'étaient séparés sans conclure. Les 5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU: Etats-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, plus l'Allemagne) tiennent depuis mercredi leur troisième cycle de discussions avec l'Iran en cinq semaines, en vue d'obtenir des garanties que le programme nucléaire de Téhéran ne vise pas la fabrication de l'arme atomique.