Inna Shevchenko, 23 ans, militante bien connue et initiatrice de ce mouvement féministe, a commencé à courir en direction de la place mais a été immédiatement entourée par une vingtaine de policiers italiens sur le qui-vive.

Ceux-ci ont fait aussitôt une haie humaine le long d'un mur pour la cacher aux caméras et appareils de photo de membres des médias avertis à l'avance de sa venue, tout comme l'était la police.

La jeune femme blonde a poussé des cris stridents, avant d'être relevée et poussée, couverte d'une couverture, à l'arrière d'une petite voiture de police, au milieu des badauds qui ne comprenaient pas ce qui se passait.

Les "femen" ont déjà manifesté à plusieurs reprises sur la place Saint-Pierre pour le droit à l'avortement. Le mouvement féministe a débuté ainsi, à l'approche de Noël, une série d'actions dans divers lieux religieux chrétiens, pour protester contre des lois qui interdisent l'avortement dans différents pays avec le soutien de l'Eglise catholique.

Inna Shevchenko, 23 ans, militante bien connue et initiatrice de ce mouvement féministe, a commencé à courir en direction de la place mais a été immédiatement entourée par une vingtaine de policiers italiens sur le qui-vive. Ceux-ci ont fait aussitôt une haie humaine le long d'un mur pour la cacher aux caméras et appareils de photo de membres des médias avertis à l'avance de sa venue, tout comme l'était la police. La jeune femme blonde a poussé des cris stridents, avant d'être relevée et poussée, couverte d'une couverture, à l'arrière d'une petite voiture de police, au milieu des badauds qui ne comprenaient pas ce qui se passait. Les "femen" ont déjà manifesté à plusieurs reprises sur la place Saint-Pierre pour le droit à l'avortement. Le mouvement féministe a débuté ainsi, à l'approche de Noël, une série d'actions dans divers lieux religieux chrétiens, pour protester contre des lois qui interdisent l'avortement dans différents pays avec le soutien de l'Eglise catholique.