Le quotidien populaire New York Post a publié en Une la photo de l'homme accroché au quai, regardant le métro qui s'approche. "Condamné", titrait le journal en lettres majuscules. "Poussé sur la voie, cet homme va mourir", ajoutait-il en grosses lettres.

Le drame a eu lieu à Manhattan, près de Times square. Selon la police, Ki Suk Han, 58 ans, s'était disputé avec son agresseur, un clochard d'une trentaine d'années, qui l'aurait poussé hors du quai.
La victime aurait tenté en vain pendant plus d'une minute (voire même 90 secondes) de remonter sur le quai. Mais personne n'a aidé Han à se mettre en sécurité, selon la police. "Les personnes présentes étaient en état de choc" : elles auraient donc été pris au dépourvu.

Le New York Post a expliqué que les photos - deux autres sont publiées en pages intérieures - étaient celles d'un pigiste, Umar Abbasi, qui attendait le métro et a "couru vers le train en actionnant son flash à plusieurs reprises pour avertir le conducteur". "Je me suis mis à courir, espérant que le conducteur verrait mon flash",a expliqué Umar Abbasi. "Quand j'y repense, ce qui me hante, c'est que cet homme n'a pas crié. Il n'a pas appelé à l'aide", témoigne le photographe dans les pages du New York Post. Sur les réseaux sociaux et sur internet, son explication a provoqué la colère.

Un suspect, retrouvé mardi à une rue de la station de métro, a été placé en détention, a indiqué la police mardi après-midi.

Le quotidien populaire New York Post a publié en Une la photo de l'homme accroché au quai, regardant le métro qui s'approche. "Condamné", titrait le journal en lettres majuscules. "Poussé sur la voie, cet homme va mourir", ajoutait-il en grosses lettres. Le drame a eu lieu à Manhattan, près de Times square. Selon la police, Ki Suk Han, 58 ans, s'était disputé avec son agresseur, un clochard d'une trentaine d'années, qui l'aurait poussé hors du quai. La victime aurait tenté en vain pendant plus d'une minute (voire même 90 secondes) de remonter sur le quai. Mais personne n'a aidé Han à se mettre en sécurité, selon la police. "Les personnes présentes étaient en état de choc" : elles auraient donc été pris au dépourvu. Le New York Post a expliqué que les photos - deux autres sont publiées en pages intérieures - étaient celles d'un pigiste, Umar Abbasi, qui attendait le métro et a "couru vers le train en actionnant son flash à plusieurs reprises pour avertir le conducteur". "Je me suis mis à courir, espérant que le conducteur verrait mon flash",a expliqué Umar Abbasi. "Quand j'y repense, ce qui me hante, c'est que cet homme n'a pas crié. Il n'a pas appelé à l'aide", témoigne le photographe dans les pages du New York Post. Sur les réseaux sociaux et sur internet, son explication a provoqué la colère. Un suspect, retrouvé mardi à une rue de la station de métro, a été placé en détention, a indiqué la police mardi après-midi.