Un léger vent a chassé la fumée des rues de la capitale ce matin. Les températures, plus supportables avec seulement 20 degrés Celsius, devraient rester de 3 à 5 degrés inférieures aux valeurs de ces derniers jours et jusqu'à la fin de la semaine, a indiqué le directeur des services météorologiques Roman Vilfand.

"Mais si l'on prend en compte le fait que la température dans la région de Moscou est (jusqu'à présent) de 36-37 degrés, la canicule va continuer. Même avec une baisse de 3 à 5 degrés, cela correspondra plutôt au Sahara ou à l'Asie centrale", a dit ce responsable, cité par Interfax.

La fumée qui a fait suffoquer les 10 millions de Moscovites risque de revenir. Combinée à la chaleur, cette fumée a entraîné un doublement de la mortalité dans la ville, selon un responsable de la mairie.

La partie occidentale de la Russie est touchée depuis début juillet par une canicule sans précédent qui a entraîné ces dernières semaines d'immenses incendies de forêt. Les feux ont causé la mort de 54 personnes à ce jour, selon un bilan officiel.

Le Vif.be, avec Belga

Un léger vent a chassé la fumée des rues de la capitale ce matin. Les températures, plus supportables avec seulement 20 degrés Celsius, devraient rester de 3 à 5 degrés inférieures aux valeurs de ces derniers jours et jusqu'à la fin de la semaine, a indiqué le directeur des services météorologiques Roman Vilfand. "Mais si l'on prend en compte le fait que la température dans la région de Moscou est (jusqu'à présent) de 36-37 degrés, la canicule va continuer. Même avec une baisse de 3 à 5 degrés, cela correspondra plutôt au Sahara ou à l'Asie centrale", a dit ce responsable, cité par Interfax. La fumée qui a fait suffoquer les 10 millions de Moscovites risque de revenir. Combinée à la chaleur, cette fumée a entraîné un doublement de la mortalité dans la ville, selon un responsable de la mairie. La partie occidentale de la Russie est touchée depuis début juillet par une canicule sans précédent qui a entraîné ces dernières semaines d'immenses incendies de forêt. Les feux ont causé la mort de 54 personnes à ce jour, selon un bilan officiel. Le Vif.be, avec Belga