Les milices kurdes -que la Turquie considère comme terroristes- ont été chassées de plusieurs zones du nord de la Syrie par une offensive turque le mois dernier. La Russie et la Turquie ont ensuite conclu un accord pour contrôler la frontière qui les sépare.

Michail Bogdanov a encore assuré que la Russie était en contact "avec toutes les parties" afin de garantir la paix "dans le respect de la souveraineté de la Syrie".

Les milices kurdes -que la Turquie considère comme terroristes- ont été chassées de plusieurs zones du nord de la Syrie par une offensive turque le mois dernier. La Russie et la Turquie ont ensuite conclu un accord pour contrôler la frontière qui les sépare. Michail Bogdanov a encore assuré que la Russie était en contact "avec toutes les parties" afin de garantir la paix "dans le respect de la souveraineté de la Syrie".