Dans un communiqué publié samedi matin, le commissaire de police Neeraj Kumar a réclamé le maintien de l'ordre dans la ville après les manifestations qui ont suivi l'annonce du décès de la jeune femme et a annoncé le bouclage de la zone entourant le monument de l'India Gate et de 10 stations de métro.

Le chef du gouvernement local de New Delhi Sheila Dikshit a également lancé un appel au calme et assuré que "très bientôt, des décisions solides seraient prises" pour protéger les femmes dans la capitale indienne. "S'il vous plaît, gardez votre calme et en même temps, nous devons garantir que tout ce qui est possible pour assurer la sécurité des femmes est fait", a-t-elle déclaré devant des journalistes.

Samedi matin, la population a commencé à sortir dans les rues en Inde pour pleurer la mort de l'étudiante, dont le viol brutal avait déjà provoqué d'importantes manifestations.

La police a indiqué qu'elle tolérerait des manifestations pacifiques uniquement dans certains quartiers et des centaines de policiers ont été déployés pour prévenir tout débordement dans les rues.

Dans un communiqué publié samedi matin, le commissaire de police Neeraj Kumar a réclamé le maintien de l'ordre dans la ville après les manifestations qui ont suivi l'annonce du décès de la jeune femme et a annoncé le bouclage de la zone entourant le monument de l'India Gate et de 10 stations de métro. Le chef du gouvernement local de New Delhi Sheila Dikshit a également lancé un appel au calme et assuré que "très bientôt, des décisions solides seraient prises" pour protéger les femmes dans la capitale indienne. "S'il vous plaît, gardez votre calme et en même temps, nous devons garantir que tout ce qui est possible pour assurer la sécurité des femmes est fait", a-t-elle déclaré devant des journalistes. Samedi matin, la population a commencé à sortir dans les rues en Inde pour pleurer la mort de l'étudiante, dont le viol brutal avait déjà provoqué d'importantes manifestations. La police a indiqué qu'elle tolérerait des manifestations pacifiques uniquement dans certains quartiers et des centaines de policiers ont été déployés pour prévenir tout débordement dans les rues.